• Accueil
  • > Recherche : sale pretentieuse

Résultat pour la recherche 'sale pretentieuse'

Avertissement : ceci est un post de sale prétentieuse donneuse de leçons. Je vous aurai prévenus.

Je pousse aujourd’hui un véritable cri du cœur. Je n’en peux plus. Je ne veux PLUS JAMAIS lire les mots ou expressions suivants :

- Se dorer la pilule employé pour bronzer : NON! Dorer la pilule, ça signifie « essayer de faire passer en douceur une mauvaise nouvelle ou un moment désagréable ». CA NE VEUT PAS DIRE FAIRE BRONZETTE. Bordel, même Alain Souchon, que j’aime pourtant bien, est tombé dans ce détestable panneau (cf la chanson « Parachute doré »). Surtout que ça ne veut strictement rien dire : pourquoi comparer un corps à une pilule? C’est idiot.

- Comme même pour quand même, et j’ai même déjà vu combien même à la place de quand bien même. C’est cauchemardesque.

- Etre omnibulé par quelque chose. Un frisson glacé parcourt mon échine à la simple vue de ce mot sorti d’on ne sait quel esprit malade.

- Pareil pour un dilemne, déjà lu plusieurs fois aussi. J’en ai encore des palpitations.

- Ce n’est quand même pas insurmontablement compliqué de savoir quand écrire davantage au lieu de d’avantage, si? Déjà, vous avez beaucoup d’occasions d’écrire d’avantage, vous?

- Par ailleurs, j’aimerais faire une mise au point salutaire : une ballade, c’est une chanson douce. Pas une promenade. A la fin de je ne sais plus quelle émission sur France Inter, le type (se croyant malin et original en évitant d’utiliser le mot  »podcast ») dit invariablement  »vous pouvez réécouter l’émission en baLLadodiffusion… » en insistant fort LOURDEMENT sur l’articulation des deux l. Eh bien ça ne loupe jamais, à chaque fois j’ai envie de l’étrangler avec une chaîne de vélo.

- Une tâche c’est un boulot à faire. Pas ce que vous laissez sur votre T-shirt quand vous mangez comme un cochon.

- Celui-là, j’aurais dû le mettre en premier, car c’est je pense le plus courant : la loose. Voyons, soyons sérieux. Je pense que les verbes to win et to lose (AVEC UN SEUL O) doivent être dans les tout premiers verbes anglais qu’on apprend. Alors certes, l’adjectif loose existe aussi, mais ça n’a rien à voir, et si on pouvait éviter d’aller massacrer d’autres langues en plus de la nôtre…

- On n’habite pas avec des collocs, nom d’un slip!!! Pourquoi diable aller me coller deux l là-dedans? Ah oui, et j’ai aussi déjà entendu « une colocatrice« . Si, si. Mes oreilles en saignent encore.

- Le conditionnel d’une part, et le futur simple de l’indicatif d’autre part, sont normalement employés dans des situations bien différentes. Ecrire « je viendrais demain » n’a aucun sens, sauf si vous ajoutez ensuite quelque chose comme « si j’en avais envie, mais comme tu conjugues le français comme une grosse tanche je ne viendrai pas ».

… écrire tout ceci m’a libérée d’un tel poids…




Prince Oberyn |
Jowarx |
Une fille peu ordinaire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ma thérapie du bonheur
| Fire Inside
| Myprettysushi